L’éducation au Luxembourg

Étant l’un des premiers pays dans le monde, le Luxembourg a un analphabétisme inexistant chez les adultes. Cela justifie sans doute pourquoi les Luxembourgeois ont autant de succès dans le domaine qu’ils choisissent. Dans tous les cas, les hauts revenus du Luxembourg sont le centre de services bancaires et financiers en Europe, ce qui permet amplement le financement des établissements d’enseignement qui offre le meilleur des mentors et des équipements à jour qui participent à la qualité de l’éducation dans le pays.

La structure éducative du Luxembourg est conçue pour commencer obligatoirement par l’éducation des enfants dès l’âge de 4 ans. Les enfants ayant cet âge sont inscrits à un programme pré-élémentaire. Au moment où ils atteignent 6 ans et à condition qu’ils soient admissibles à poursuivre, ces enfants sont envoyés dans des écoles dispensant un enseignement primaire. Ici, ils seront enrôlés pour l’enseignement primaire pour les six prochaines années. Le programme obligatoire sera alors fini après 3 ans dans le secondaire. Il existe ensuite une option pour passer en tertiaire afin d’obtenir un diplôme. Dans presque tous les cas, les diplômés de l’enseignement secondaire passent au niveau collégial pendant quatre ans. Ce système applique la liste des cours généraux, mais pour ceux techniques, les inscrits commencent à l’âge de 12 ans. Par conséquent, les années supposées de l’enseignement supérieur sont désormais alloués pour les années préparatoires des cours techniques.

Pour fournir une meilleure éducation, le Grand-Duché du Luxembourg a publié une législation pour l’enseignement supérieur à l’Université du Luxembourg pour compartimenter l’apprentissage dans trois facultés principales : arts / sciences humaines et l’enseignement des sciences ; droit / économie et finances ; sciences / technologie et communication. Tous ces cours seront donnés en français et en allemand. Par conséquent, les étudiants ERASMUS sont nécessaires pour parfaire la maîtrise des deux langues.